Un métier

Trois approches

Cinq valeurs ajoutées

Coach professionnel – thérapeute – superviseur – praticien reiki

Un métier :

Accompagner les Transformations Humaines, Personnelles et Professionnelles,  Individuelles et Collectives.

> Ma vocation d’accompagnant

Vous aider à oser votre potentiel pour le mettre au service de votre vie personnelle et professionnelle.

> Mon ambition d’accompagnant

« Si je donne un poisson à un homme qui a faim, il n’aura plus faim. Si je lui apprends à pêcher, il n’aura plus jamais faim. Si je crée les conditions qui lui permettent d’apprendre à pêcher, il n’aura plus jamais faim et aura développé son estime de lui. » Will Schutz

> Mon objectif

Pour moi, votre accompagnement est comme un voyage vers votre meilleur espoir.

Au cours de ce voyage, vous allez pouvoir développer en vous :

   Connaissance de vous   Estime de vous   Confiance en vous   Épanouissement

Toute décision qui sera centrée vers votre objectif, prise avec courage et persévérance, sera comme une pierre ajoutée à l’édifice de votre bonheur.

En coaching comme en thérapie, mon accompagnement est guidé par trois approches complémentaires, au service de l’atteinte de vos objectifs.

« Serre ton bonheur, impose ta chance et va vers ton risque. A te regarder ils s’habitueront. »

René Char

Trois approches complémentaires et intégrées :

Systémique, Orientée Ressources et Coopérative.

> Mon Approche Systémique :

Je vous prends en compte, vous et votre environnement : je m’intéresse à vos interactions au sein du système dont vous faites partie. Parce qu’il est complexe, j’envisage ce système comme un tout. Plutôt que de rechercher les causes du problème et de focaliser sur le « pourquoi », nous allons nous intéresser au « comment ». Comment allez-vous atteindre votre objectif (votre situation désirée) ? Quels sont les changements nécessaires dans vos interactions avec votre environnement ? Cette projection dans le futur vous permet de regarder différemment le présent et d’agir en utilisant des ressources puisées dans le passé. Tout changement dans « l’ici et maintenant » entraînera un ensemble de modifications en chaîne.

> Mon Approche Orientée Ressources :

Je considère que vous et moi sommes tous deux des experts qui collaborent en parité. Vous êtes expert de vos expériences de vie  : vous savez notamment ce que vous avez tenté pour résoudre vos difficultés personnelles et professionnelles, ce qui a fonctionné et ce qui n’a pas fonctionné. Je suis expert dans la mise en place de processus pour faciliter la transformation. Mon écoute active et mon questionnement stratégique vous permettent de prendre conscience de vos ressources et de définir où vous voulez aller (votre meilleur espoir). Je vous incite à vous focaliser sur vos points de solidité (vos qualités, vos talents, vos compétences, vos valeurs, vos croyances aidantes) et à les amplifier. Cette approche centrée sur vos ressources permet de mener un processus d’accompagnement court avec des résultats visibles dès les premières séances.

Vous me racontez généralement vos expériences de vie selon un récit qui est celui de votre «voyage de vie» duquel émerge votre «histoire dominante». A partir de cette vision normative de la réalisation de vous même, je vais relever des indices (des «fines traces») pour vous permettre de contempler votre histoire sous un autre jour (votre «histoire préférée»). Vous vous ouvrirez au champ des possibles et transformerez vos difficultés en projets.

La Démarche Appréciative (Appreciative Inquiry) et l’Approche Narrative marquent une rupture avec les approches traditionnelles centrées sur les problèmes et font reposer le changement sur les forces.

 

> Mon Approche Coopérative :

Dans mes accompagnements d’équipes, j’utilise des processus coopératifs qui dynamisent l’intelligence collective comme les Cercles de Coaching, le World Café et le Sensas’Codev

« Accompagner c’est célébrer, c’est manifester l’incroyable splendeur qu’est chacun. »

Marie Millis

Lorsque c’est utile, je complète ces trois approches avec des outils issus de l’Analyse Transactionnelle et de la PNL (Programmation Neuro-Liguistique), de l’Élément Humain (Will Schtuz). J’utilise également régulièrement la CNV (Communication NonViolente), des auto-diagnostics de préférences comportementales comme la matrice DISC de William Marston.

Cinq valeurs ajoutées :

> L’Agilité

Tout en restant focus sur le Sens (le pour quoi, l’intention de mon intervention), je sais m’adapter en permanence au Processus (le comment) et au Contenu (le quoi). Je sais rester ouvert à la nouveauté, aux différences et saisir les opportunités d’intervention utiles à mes clients.

> La Transparence

Je suis un adepte des Conversations Courageuses et Respectueuses qui permettent d’échanger en ouverture et de façon authentique avec mes clients. Je pense régulièrement à Will Schutz qui avait l’habitude de dire que « l’ouverture est le grand simplificateur des relations humaines. »

> L’Humilité

Je m’efforce d’être le plus intensément et souvent possible ancré, centré et aligné pour être véritablement au service de mes clients. L’expérience de l’humilité détermine la place que j’occupe. Prendre place. Prendre ma place, toute ma place et rien que ma place. Prendre ma place d’accompagnant pour le bénéfice de mes clients. Si je ne suis pas pleinement conscient de ma condition, de ma place parmi les autres et au sein de l’univers, comment puis-je être véritablement au service de mes clients ?

> L’Intégrité

Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis. Je mets un point d’honneur à ce que mes actes soient en accord avec mes valeurs. Comme le disait Albert Camus « Qu’est-ce que le bonheur, si ce n’est vivre en accord avec ses valeurs ? » L’intégrité nourri la confiance a priori qui favorise le travail en autonomie et en responsabilité.

> La Créativité

J’aime travailler en intelligence de situation. Pour le dire autrement, je considère qu’aucune solution n’est bonne en soi. Elle n’est bonne qu’en fonction de sa cohérence par rapport au contexte, aux personnes concernées, à la nature des problèmes et au degré d’urgence et d’importance. J’ai la volonté de proposer des interventions sur-mesure à mes clients. Pour cela, j’ai l’audace de sortir régulièrement des sentiers battus et suis vigilant à ne pas me laisser happer par des effets de mode pour inventer des solutions adaptées à chacune de mes interventions. En mode coopération, j’aime libérer mon imagination et faire en sorte que mes clients en fasse de même pour pouvoir œuvrer ensemble. Je travaille avec un collectif de coachs, consultants, formateurs, conférenciers, facilitateurs graphiques et artistes (acteurs, musiciens, danseurs…) qui apportent leurs compétences et couleurs respectives aux interventions.

Pour éclairer mon orientation "Ressources", je partage avec vous la réflexion de Jeanne Siaud-Facchin et sa métaphore de l'art japonais du Kintsugi.

« Prendre son passé par la main pour l’emmener vers demain. Comme on prendrait avec soi un objet précieux, même un peu abimé, auquel on tiendrait par-dessus tout. A la façon de cet art délicat japonais du Kintsugi : la réparation de bols en céramique avec de l’or. Au lieu de masquer les brisures, les fêlures, on les magnifie. Les fines cicatrices d’or rehaussent la beauté de l’objet, son caractère précieux. Est-ce que ce ne serait pas l’art de la résilience, l’art ultime de la résilience ? Accepter que le passé nous ait fait souffrir et recoller les morceaux délicatement pour pouvoir le regarder avec une forme de tendresse ou même d’amour. C’est mon passé, je ne l’aurais pas choisi ainsi, mais c’est celui-là et je peux l’aimer. Car, si douloureux qu’il ait été, c’est lui qui m’a construit, c’est lui qui m’a inscrit dans cette vie, la mienne. Et si je peux lui faire une place dans ma vie d’aujourd’hui, c’est parce que je peux aussi en saisir les leçons de choses, les leçons de vie. Dans ce passé tourmenté, j’ai puisé des forces, des talents. Il m’a abîmé mais je peux me réparer, j’ai les fils d’or en moi pour le faire, mes ressources. Ressasser mon passé, comme on remuerait un couteau dans la plaie, ne me permet pas d’avancer. Honorer mon passé, remercier mon passé, m’ouvre en grand la porte pour exister. »

Jeanne Siaud-Facchin