Osez surfer votre vie !

Écrit par Laurent Claret

29/05/2021

En guise d’introduction …

Parmi les nombreux livres et romans de développement personnel que j’ai lus depuis un quart de siècle, il y en a une dizaine que j’ai particulièrement appréciés. Dans cette dizaine, il y en a deux qui traitent notamment du sens de la vie : « Le Why Café » et « Le retour au Why Café » de John Strelecky aux Éditions Le Dauphin Blanc.

Si vous ne les avez pas lus, je fais un tout petit peu de teasing en reprenant les mots de l’éditeur …

Acte 1 – « Le Why Café » : Parti pour échapper un temps à la lourdeur de sa vie, John se perd en conduisant sur une route isolée. Contre toute attente, il se retrouve dans un tout petit café au milieu de nulle part, nommé affectueusement Le Why Café. En quittant cet endroit, après une nuit passée à discuter avec les gens sur place, la vision de John sur le sens de la vie et sur sa propre existence en est complètement modifiée.

Acte 2 – « Le retour au Why Café » : À sa grande surprise, dix ans plus tard, John se retrouve soudainement au Why Café, une fois de plus. Et tout comme la première fois, son passage au café s’avérera une grande source d’inspiration et donnera à sa vie une nouvelle direction.

En guise de développement …

Dans « Le retour au Why Café », une fillette de 7 ans initie une jeune femme au surf. John est témoin de cette leçon de surf et de vie. Avec des mots simples, Emma enseigne Jessica sur le surf et, sans vraiment s’en rendre compte, sur la vie. J’ai été touché par cette analogie entre la leçon de surf et la leçon de vie, alors je la partage avec vous.

« Chacun de vous prend sa planche et la dépose à côté de la mienne. »

Jessica et moi avons obéi et placé nos planches sur le sable, face à l’océan.

« Le surf, c’est un peu de technique, un peu d’équilibre et beaucoup de rythme et d’énergie, dit Emma. Je vais vous enseigner la partie technique ici. Le reste, nous le verrons dans l’eau. »

C’était étonnant à quel point cette petite fille de sept ans avait confiance en elle. Elle était si sûre de ce qu’elle connaissait qu’elle pouvait l’enseigner sans être effrayée ou nerveuse le moins du monde et ce, même si elle était en train d’enseigner à des personnes plus âgées qu’elle d’au moins quelques décennies.

Pendant les vingt minutes suivantes, Emma appris à Jessica les rudiments de base du surf. Comment transporter la planche, aller vers des eaux calmes au-delà de l’endroit où les vagues cassent, se lever sur la planche lorsqu’elle chevauche une vague, placer les pieds et les bras pour rester en équilibre une fois debout, tomber de façon sécuritaire…

« L’erreur la plus fréquente et de tenter de se mettre debout trop tôt, dit Emma. Rappelez-vous que lorsque vous commencez à ressentir l’énergie de la vague vous propulser vers l’avant, continuez de pagayer avec vos mains. Ce momentum n’est que le début de quelque chose de plus fascinant encore. Lorsque vous le ressentez, pagayez ardemment à trois bonnes reprises, puis levez-vous et savourez la glissade sur la vague. Si vous essayez de vous lever lorsque vous commencez à ressentir le momentum, vous ne serez pas suffisamment installés dans l’énergie de la vague. Votre poids vous ralentira et vous resterez derrière la vague. »

« Qu’arrivera-t-il dans ce cas ? » demanda Jessica.

« Vous manquez la vague. Elle roule sous vous et vous vous retrouvez du mauvais côté. De plus, et c’est important, toute l’énergie initiale que vous avez déployée sera perdue, car vous devrez pagayer pour retourner au-delà du point où se brisent les vagues. Lorsque les vagues sont grosses, ça exige beaucoup de temps et d’énergie. »

Emma sourit et fit quelques petits pas de danse. « Et vous voulez passer la journée à surfer, pas à pagayer. »

C’était un bon conseil. Lorsque j’ai appris à surfer, on ne m’avait pas dit de fournir trois bons coups de pagaie avec les bras avant de me lever. Pendant toute une matinée, j’avais manqué les vagues et je m’étais épuisé à retourner au bon endroit.

Jessica sourit. « D’accord, coach ! Laisse-moi récapituler la leçon pour être sûre que j’ai tout compris. D’abord, je choisi une vague. Puis, tandis que je demeure étendue sur ma planche, j’utilise mes bras pour me mettre en position pour attraper la vague. Je commence à pagayer avec les mains. Lorsque je sens l’énergie de la vague, je n’arrête pas de pagayer et je donne trois bons coups de pagaies. Puis je me mets debout et je suis la vague. »

Emma était radieuse. « Exactement ! Vous avez tout compris, Jessica. »

Je n’ai pu retenir un grand sourire. Depuis ma première visite au Why Café, j’ai maintes fois réalisé à quel point les petites leçons étaient reliées à de plus grandes. Entendre Emma enseigner le surf à Jessica me le rappelait une fois de plus. Tout ce qu’elle disait pouvait se rattacher à la vie.

* Choisissez une vague.

C’est la même chose que de choisir ce que nous voulons faire, notre raison d’exister. Ou, en ce qui me concerne, mes cinq grands rêves de vie et puis ma raison d’être, car aller directement à ma raison d’être me semblait un trop grand saut pour que je puisse le réaliser.

* Préparez-vous et placez votre planche pour attraper la vague.

Cet enseignement, transposé dans la vie, signifie de se préparer pour vivre la vie que l’on veut vivre. Il s’agit d’aligner ses pensées, ses émotions et ses actions en fonction de son intention. Il faut être en harmonie avec la vie que l’on veut vivre. Cela peut même vouloir dire de se retrouver physiquement à la bonne place pour vivre les expériences souhaitées ou alors de choisir le bon environnement ou les bonnes personnes pour se donner les meilleures chances possibles de réussir.

* Commencez à pagayer.

Agissez ! Commencez l’aventure ! Essayez ! J’ai rencontré tellement de gens qui avaient des rêves merveilleux mais qui ne sont jamais passés à l’action pour les réaliser.

* Lorsque vous sentez l’énergie de la vague, ne vous arrêtez pas. Continuez de pagayer encore un peu pour vraiment conquérir le momentum.

Combien de fois ais-je vu des gens abandonner alors qu’ils étaient sur le point de vivre quelque chose de merveilleux. Leurs peurs les avaient paralysés ou bien ils avaient relâché leurs actions ou leurs intentions. Le momentum était à leur porte, mais ils ont abandonné avant d’en profiter. Ils devaient alors déployer tant d’énergie à essayer de le retrouver.

* Glissez sur la vague.

Amusez-vous ! Si tout ce que vous faites est de pagayer, pagayer et encore pagayer, la vie devient ennuyeuse. Vous vous épuisez. Il n’est pas suffisant d’être constamment prêt à profiter de la vie, il faut concrètement en profiter. Profitez de la vague !

Tout était là. Si simplement. Si profondément. Et tout cela était enseigné par une fillette de sept ans.

En guise de conclusion inachevée …

Voilà pour le partage de cet extrait qui nourrit mon élan de transmission.

Pour compléter cette leçon de surf, j’ajoute deux citations qui m’inspirent puisqu’il est question de se laisser guider par ce qui nous met « en motion » (nos émotions) et par le mouvement de la vie.

« Les énergies viennent par vagues. Vagues de bonheur, de tristesse, d’euphorie, d’épuisement, de paix, de colère, de frustration, d’harmonie, d’anxiété, de calme, d’irritation, d’équilibre… Certaines vagues peuvent être plus intenses que d’autres. Les vagues sont de l’énergie qui passe dans l’eau pour la faire bouger. Laissez votre énergie circuler librement et vous diriger vers votre véritable direction. »

Carrie M. Bush

« Se laisser traverser par le mouvement de la Vie et prendre le temps d’écouter ce que la Vie nous appelle à faire avant de nous mettre en action. »

Frédéric Laloux

Alors … Comment cette leçon de surf a résonné pour vous ? Un peu, beaucoup, passionnément, à la folie ou pas du tout ?

Je ne suis pas professeur de surf … et en même temps, depuis plus de 12 ans, j’aide des femmes et des hommes, de tous âges et de toutes croyances, à vivre la vie qu’elles et ils ont envie de vivre.

Si vous en ressentez l’élan, contactez-moi afin de planifier une séance découverte et exploratoire au cours de laquelle vous m’expliquerez votre contexte et votre / vos objectif(s). Ce sera l’occasion de commencer à explorer vos motivations, les peurs qui vous retiennent et les ressources sur lesquelles vous pourrez vous appuyer pour vivre la vie que vous voulez vraiment vivre.

L’aventure continue … Banzaaaaaaaiiii !!!

Et vous, quels sont vos ingrédients qui composent la recette de la vie que voulez vivre ?
#CoachingExistentiel
#WhyCafe
#SensDeMaVie
Vivre la vie que nous avons vraiment envie de vivre …

Téléchargez mon pedigree

Laurent Claret

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *