Mon Arbre de Vie

Écrit par Laurent Claret

13/03/2021

« Je suis sur mon axe.

Ancré(e) sur mes valeurs et mes motivations profondes,

Centré(e) sur mes ressources,

Aligné(e) avec mon futur désiré. »

En guise d’introduction …

« Notre niveau de développement personnel est la somme de travail que nous effectuons sur nous-mêmes afin de mettre de la conscience sur ce qui nous empêche d’être nous-mêmes. Nous nous identifions à nos croyances, notre personnalité, notre métier… Un tas de choses en fait, sans réaliser qu’elles nous éloignent de qui nous sommes vraiment. Or nous pouvons évoluer et dépasser nos croyances pour aller vers notre essence, vers ce qui nous tient à cœur et se situe au plus profond de nous. »

Maud Ankaoua « Respire »

Comme vous l’avez peut-être déjà lu sur mon site, mon approche d’accompagnement est essentiellement orientée ressources soutenue par mes formations à l’Approche Systémique orientée solution de Palo Alto, puis à l’Approche Narrative et enfin à la Démarche Appréciative (Appreciative Inquiry).

En coaching comme en thérapie, je propose à la personne que j’accompagne d’explorer intentionnellement et obsessionnellement ses Forces, de les nommer pour se les (ré)approprier voire de les formaliser sur un support qui peut être un Arbre de Vie, un Voyage de Vie ou un Ikigai.

L’Arbre de Vie est un processus expérientiel de transformation issu de l’Approche Narrative qui vous permet de (re)prendre conscience de vos ressources personnelles (Qualités, Valeurs, Talents, Compétences et Croyances aidantes) et de (re)donner du sens à votre parcours de vie pour mieux vous projeter dans l’avenir.

En guise de développement … je vous propose de formaliser votre Arbre de Vie.

L’Arbre de Vie est un exercice créatif et dynamique qui permet d’accompagner la transformation dans votre vie personnelle et professionnelle. Il fait émerger des forces qui permettent de restaurer la confiance et d’aborder l’avenir avec plus de sérénité. C’est l’occasion de vous « pauser » (sans vous juger) avant de vous mettre en mouvement.

Je considère qu’il y a plusieurs bonnes façons de formaliser votre Arbre de Vie. A partir de mes expériences d’accompagnement, je me suis autorisé à « customiser et simplifier » le processus original qui m’a été transmis lors de ma formation à l’Approche Narrative en 2010 – 2011.

Vous êtes prêt(e) à expérimenter ? C’est parti !

Pour dessiner votre Arbre de Vie, prenez une feuille de papier suffisamment grande votre convenance (format A4 minimum, plutôt format A3, voire même paper board).

Laissez-vous dessiner et nommer à partir des indications que vous trouverez ci-dessous. Ce sont des propositions, ce ne sont pas des instructions. Tout au long du processus d’intériorisation et de dessin de votre Arbre de Vie, soyez connecté(e) à ce qu’il se passe en vous (émotions, ressentis et pensées).

Globalement, votre Arbre de Vie comprendra 3 parties importantes et interdépendantes :

1 – Les racines : c’est votre Ancrage.
2 – Le tronc : c’est votre Centrage.
3 – Les branches, les feuilles, les fruits : c’est votre Alignement.

1 – Les racines : votre Ancrage.

« Je suis ancré(e) sur mes valeurs et mes motivations profondes. »

Ressentez votre ancrage – symbolisé par les racines de votre Arbre de Vie – en vous connectant à la profondeur de vos élans de vie, de vos aspirations, de vos motivations, de vos besoins, de vos valeurs.

Vos origines. D’où venez-vous ? Quelle est votre terre d’origine ? Quelles sont les personnes qui ont pris soin de vous ? Avez-vous souvenir d’histoires racontées en famille ?

L’endroit où vous vivez aujourd’hui et vos activités quotidiennes. De quoi avez-vous le plus besoin ? De quoi votre arbre a besoin pour pousser ? Qu’est-ce qui est le plus important pour aider votre arbre à tenir debout ? Quelles sont les conditions nécessaires à votre épanouissement ? Quelles activités vous plaisent aujourd’hui ?

Quels sont les élans de vie qui vous traversent ? Quelles sont vos aspirations profondes ? Quelles sont vos motivations profondes ? Qu’est-ce qui vous anime profondément ? Pourquoi faites-vous le métier que vous faites aujourd’hui ? Quels sont les besoins qui sont les vôtres et qui sont nourris par votre métier ?

Quelles sont vos valeurs ? Qu’est-ce qui vaut pour vous ? Qu’est-ce qui est précieux pour vous ? Vos valeurs sont comme votre boussole : elles vous guident dans votre chemin de vie. D’où viennent-elles ? Qui vous les a transmises ?

2 – Le tronc : votre Centrage.

« Je suis centré(e) sur mes ressources. »

Ressentez votre centrage – symbolisé par le tronc de votre Arbre de Vie – en vous connectant à vos ressources internes et externes.

Vers quoi vous tournez-vous pour reprendre des forces ? Ce sont des croyances aidantes, des traditions, des principes de vie, des proverbes, des chansons, des rituels … c’est vous qui savez.

Quelles sont les personnes ressources pour vous ? Qui est dans votre Cercle de Soutien – Cercle des Alliés – Club de Supporters … appelez-le comme vous voulez. Quelles sont les personnes qui ont contribué à faire émerger vos rêves, vos espoirs ou qui sont importantes pour les faire avancer ? Quelles sont les personnes qui vous soutiennent ou vous ont soutenu(e) dans vos réalisations ? Ce sont des personnes que vous avez connues ou pas, vivantes ou décédées, réelles ou imaginaires, des figures historiques ou spirituelles, des héros de fiction ou de légende, des animaux … c’est vous qui savez.

Quels sont vos talents et vos compétences ? Quels sont les talents que les autres vous révèlent (parce qu’ils sont tellement naturels et faciles pour vous que vous ne les remarquez probablement pas) ? Quels sont les savoir-faire que vous avez développés au fil de vos expériences de vie (personnelles et professionnelles) ?

3 – Les branches – les feuilles – les fruits : votre Alignement.

« Je suis aligné(e) avec mon futur désiré. »

Ressentez votre alignement – symbolisé par les branches de votre Arbre de Vie – en vous connectant à votre futur désiré, vos rêves, vos espoirs, vos projets, vos ambitions, vos objectifs.

Quel est votre meilleur espoir ? Quel est votre futur désiré ? Quel pourrait-être votre chef d’œuvre ? Vos futures réussites ? Votre / vos projet(s) ? Votre ambition ?

Quels sont les cadeaux de votre vie ? Quels cadeaux avez-vous reçus ? Quels cadeaux avez-vous envie de recevoir ? Quels cadeaux avez-vous fait ? Quels cadeaux avez-vous envie de faire ?

Dessinez / nommez vos rêves, vos projets et vos espoirs, les lieux que vous souhaitez visiter, les endroits où vous avez envie de travailler, les projets qui vous tiennent à cœur, les challenges que vous voulez relever, les actions que vous voulez entreprendre et mener à bien. Ce seront des objectifs ambitieux et en même temps atteignables que vous souhaitez réaliser, des cadeaux que vous souhaitez vous offrir ou partager … c’est vous qui savez.

Récapitulatif illustré par Opaline Lysiak

Voilà. Vous disposez d’un bon nombre de suggestions. Vous avez compris qu’il ne s’agit pas d’un concours de dessin et que personne ne va ramasser les copies. Alors, c’est le moment de débuter le processus … Banzaaaaaaaaaiiii !!!

Prenez le temps nécessaire dont vous avez besoin pour vous poser les questions d’Ancrage, d’Alignement et de Centrage qui vous permettront de formaliser votre Arbre de Vie d’une bonne façon.

C’est parti ! … Offrez-vous le temps de ressentir, de dessiner, de nommer.

C’est dessiné ? Super !

Maintenant, prenez de la hauteur. A la façon d’un aigle (ou d’un drone si vous préférez), considérez dans sa globalité votre Arbre de Vie. Peut-être qu’un nom vous apparaitra. Si c’est le cas, alors, en conscience, nommez votre Arbre de Vie. Datez-le et signez-le.

Bravo de vous être accordé ce temps d’introspection et de matérialisation ! Pensez à célébrer d’une bonne façon (il en existe mille et une) cette étape importante de formalisation de votre Arbre de Vie. Regardez-le aussi souvent que vous en aurez l’envie ou le besoin. Respirez profondément. Connectez-vous à sa force tranquille. Accueillez en vous son énergie. Laissez votre Arbre de Vie arbre « entrer en vous », devenir vous. Ressentez dans toutes les cellules de votre corps comme vous êtes ancré(e), centré(e) et aligné(e). Vous pouvez par exemple vous dire mentalement …

Je suis sur mon axe
Ancré(e) sur mes valeurs et mes motivations profondes
Centré(e) sur mes ressources
Aligné(e) avec mon futur désiré.

C’est votre Arbre de Vie et il sera certainement évolutif. Je vous invite à vous (re)faire le cadeau de ce processus d’intériorisation, d’intégration et de transformation par la mise en action aussi souvent que vous en avez l’élan.

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’Arbre de Vie, je vous recommande la lecture de l’ouvrage de Dina Scherrer « Accompagner avec l’Arbre de Vie : une pratique narrative pour restaurer l’estime de soi. » InterÉditions.

Si vous souhaitez m’écouter parler de l’Arbre de Vie, voici le lien avec le podcast d’Opaline Lysiak qui m’a interrogé sur la thématique suivante :

« Rester aligné(e) avec soi et son projet en tant que Paysan(ne) grâce à l’Arbre de Vie ».

Opaline en connexion avec un châtaignier de plus de 400 ans.

En guise de conclusion inachevée …

Dans le titre de cet article, vous avez probablement remarqué que j’ai mentionné l’Axis Mundi. Kesako ?

Littéralement, l’Axis Mundi est l’axe du monde. L’Univers a un axe. Notre planète Terre tourne sur son axe. Nous-mêmes, habitants de cette Terre, avons un axe. Avec la vie moderne que nous menons, nombre d’entre nous ont oublié cet axe et ne le ressentent plus.

Dans de nombreuses traditions, les arbres symbolisent l’Axis Mundi. Les arbres, par leur verticalité, nous aident à être conscients de notre connexion entre la Terre Mère et le Ciel Père. Les arbres nous invitent à être ancrés, alignés et centrés sur notre axe, sur « notre Axis Mundi personnel ».

Là où notre représentation en occident est généralement celle d’une hiérarchie pyramidale, certains peuples premiers (comme les indiens Lakota d’Amérique du Nord, les indiens Hopi de Colombie, les guerriers Masaï du Kenya ou les nomades Mongoles), voient plutôt une grande toile où chacun a sa place. Par un processus initiatique et un encadrement du collectif, chacun est rendu autonome et responsable de la juste tension de sa « part de toile », partie prenante de l’équilibre et de la solidité de l’ensemble. Il ne cherche pas comment « s’en sortir » mais plutôt à gérer la part qui lui incombe et ce, à l’intérieur d’un cadre gardé par des Sages, contenu dans la mémoire ancestrale fondée sur la connaissance des lois de la nature et de ce qui est plus grand que nous. La place de chacun est importante chez les peuples premiers. C’est ce qu’ils appellent la médecine personnelle. Quand nous la découvrons, nous vivons en harmonie. Car cette place va de pair avec la notion d’être accueilli et accepté pour ce que nous sommes véritablement. Il n’y a plus à se battre pour exister. Il n’y a plus à lutter pour prendre sa place. Il est question d’être, de prendre toute sa place et rien que sa place.

De tout cœur, je fais le vœu que votre Arbre de Vie vous aide à mieux vivre votre place dans le monde. L’aventure continue …

Formaliser votre Arbre de Vie vous permettra de muscler votre confiance en vous.

Vos commentaires sont les bienvenus en bas de cet article si vous souhaitez partager votre expérience de formalisation de votre Arbre de Vie.

#OVPMonArbreDeVie
#OVPArbreDeVie
#OVPAxisMundi
#OVPAxisMundiPersonnel
Sculpture « Axis Mundi » – Réalisation Thomas Leterrier

Téléchargez mon pedigree

Laurent Claret

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Apprendre à devenir antifragile.

Apprendre à devenir antifragile.

Au-delà de la résilience ... l'antifragilité. Apprendre à devenir antifragile pour prospérer dans un monde de plus en...

2 Commentaires

  1. Sylvie C

    L’arbre de vie, quel exercice surprenant !
    Quand Laurent m’a proposé de le réaliser il y a quelques années, je ne m’attendais pas à autant de surprises.
    Au tout début, penser à mes racines, mes origines, mes fondations m’a demandé du temps et du courage. Déjà me poser, pas évident et aller précautionneusement examiner la composition de mes racines et de mon terreau, que d’émotions vécues pas toujours confortables. C’est ainsi, c’est le bois dont je suis fait.
    Puis, lors des étapes suivantes, j’ai ressenti beaucoup de joie.
    Mon « fan club », il existe, il est réel et me soutiens contrairement à ce que je pensais « ne compter que sur moi ».
    Mes ressources, incroyable cette mine de créativité, de persévérance, de prise de risque.
    Mes fleurs et mes fruits, que de belles réalisations et si je choisissais de les célébrer et de me reconnaitre dans toutes ces facettes.
    Je savoure encore aujourd’hui quand je regarde mon arbre de vie, mes récoltes dont la première a été de m’accepter et de commencer à m’aimer.
    Merci pour cette découverte et à vos crayons !

    Réponse
    • Laurent Claret

      Effectivement, formaliser son Arbre de Vie est un processus d’introspection qui peut « remuer ». J’emploie volontairement le mot de processus – et non de protocole – car il soutient une transformation intérieure qui se matérialisera à l’extérieur. Je considère que c’est un processus initiatique : de ce que j’ai observé depuis plus de dix ans que je le propose aux personnes que j’accompagne, il y a généralement « un avant et un après ». Lorsque cela « brasse », je recommande de se rappeler de l’intention orientée ressources de ce processus. Qu’est-ce que je vais obtenir après avoir formalisé mon Arbre de Vie ? Je vais pouvoir me sentir plus ancré(e), centré(e), aligné(e) et vivre intensément ma place, toute ma place et rien que ma place, dans ce monde. Banzaaaaaaaaiiii !!!

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *