Osez muscler votre confiance en vous !

Écrit par Laurent Claret

11/02/2021

La confiance en soi ne se décrète pas, elle se muscle.

En guise d’introduction …

« Que vous pensiez être capable ou ne pas être capable, dans les deux cas vous avez raison. »

Henri Ford

Nous pouvons muscler notre confiance en nous-mêmes en nous entraînant.

Comprendre est utile mais cela ne suffit pas. Lire des livres sur la confiance en soi, c’est un peu comme lire des livres sur les régimes, ça ne nous fait pas perdre un gramme si nous ne passons pas à l’action.

La confiance en soi est un état d’être qui se cultive avec patience et persévérance, un peu comme nous le ferions avec un jardin.

Enquêter pour comprendre pourquoi nous n’avons pas confiance en nous ou avoir identifié les raisons pour lesquelles nous avons perdu notre confiance en nous ne sont pas essentiels. Ce qui va compter ce seront les actions que nous mettrons en place – jour après jour – pour développer notre confiance en nous.

Le secret de la transformation est l’entrainement : la répétition avec courage et persévérance, comme nous le ferions avec un muscle que nous voudrions voir se développer.

Notre engagement personnel est notre meilleure garantie de transformation.

En guise de développement …

Avec persévérance et à chaque fois que vous en aurez l’occasion, la proposition que je vous fais est de vous entrainer à muscler votre confiance en vous en traversant vos peurs et en posant un acte de foi.

Muscler votre confiance en traversant vos peurs.

« Nous menons nos vies autour de nos peurs, ce qui revient à éviter l’inconnu et ne laisse aucune place à la survenance de curieux hasards. La curiosité est cette attitude qui nous pousse à sortir de la zone de confort, à passer la tête par une trappe inexplorée, recouverte par plusieurs couches de tapisseries, comme autant d’années de tentatives de re-décoration de notre intérieur.

L’humain a survécu grâce à l’équilibre entre deux forces contraires : la peur qui consiste à se prémunir du danger que recèle l’inconnu et la curiosité qui consiste à l’explorer. Que sommes-nous prêts à perdre pour favoriser la survenance d’événements hors du commun ? Quel confort sommes-nous prêts à abandonner pour cela ? Il n’est de conquête que d’inconnu. Il n’est d’extraordinaire que ce qui se tapis dans l’inconnu. »

Stephan Schillinger « Par un Curieux Hasard » Tome IV
Je vous propose trois questions à vous poser avant de vous mettre en action sur le chemin de la confiance en vous :
> Qu’est-ce que je perds à ne pas avoir confiance en moi ?
> Qu’est-ce que je ferais différemment si j’avais confiance en moi ?
> Qu’est-ce que je gagne à ne pas avoir confiance en moi ?

Cette troisième question peut vous paraître surprenante. La réponse est importante. En effet, il s’agit de prendre conscience de « la fonction utile du comportement » ou pour le dire autrement, des avantages que nous avons à ne pas changer. En effet, si nous restons dans une situation, même inconfortable, c’est que quelque part, nous y gagnons quelque chose. Ce quelque chose, plus important que ce que nous pourrions perdre, est parfois bien caché de notre conscience. Alors … quels sont les bénéfices que vous avez à ne pas confiance en vous ?

C’est bien souvent la peur d’échouer qui nous incite à ne pas démarrer les projets qui nous tiennent à cœur. Sans en avoir véritablement conscience, nous jugeons qu’il est plus confortable de ne rien faire plutôt que d’échouer pour ne pas décevoir les personnes qui nous entourent ou pour ne pas nous décevoir nous-mêmes. Mais en ne faisant rien, il y a toujours au moins une personne qui sera déçue : nous-même.

« Nous passons une grande partie de notre vie à nous protéger de ce qui nous fait peur. Nous ne vivons pas nos vies, ce sont nos peurs qui vivent à notre place. Nous libérer de nos peurs fondamentales nous donne accès à la personne que nous sommes en réalité, mais ça n’est pas simple et c’est là qu’il nous faut être très assidus dans notre désir de transformation. »

Pascale Baumeister
Derrière chacune de nos peurs, il y a « un cadeau à aller chercher et à déballer ».

C’est ce que nous allons gagner à traverser nos peurs qui va nous donner le courage de les traverser.

« Le courage n’est pas l’absence de peur, mais le jugement que quelque chose d’autre est plus important que la peur. » 

James Redmoon

Voici une courte vidéo (1 minute et 30 secondes) qui illustre le courage de traverser ses peurs

Traverser nos peurs nous permet d’aller « chercher le cadeau », ce que nous avons à gagner à avoir confiance en nous.

A chaque fois que nous traversons nos peurs, célébrons cette victoire sur nous-mêmes qui nous donne accès à la liberté d’être nous-mêmes.

« Hic Sunt Leones« 

« Ici vivent les lions » en latin.

Hic Sunt Leones, c’est faire le choix d’écouter l’appel de l’aventure, c’est oser franchir le seuil, c’est avoir le courage de traverser nos peurs poussé(e)s par l’envie d’aller explorer des continents inconnus.

Hic Sunt Leones, c’est l’envie irrépressible de rechercher inlassablement ce que nous n’avons pas encore trouvé et ce que nous n’imaginons même pas trouver.

Il conviendra pour cela de réveiller le fauve, l’homme (la femme) sauvage et l’aventurier (l’aventurière) qui sommeillent en nous.

Banzaaaaaaaiiiii !!!

« Je vous invite solennellement à sauter à pieds joints dans votre peur. N’attendez pas que la peur vous quitte. Elle ne vous quittera jamais et se mettra toujours entre vous et l’inconnu. Elle remplira toujours le rôle de préservation qu’elle tient depuis des millénaires dans notre espèce, qui est de nous maintenir à l’écart du « danger ». Cependant, le rôle fondamental qu’elle tenait quand nous chassions dans la savane est très différent d’aujourd’hui.

Ce qui importe, ce n’est pas l’intensité ou le nombre de nos peurs, mais notre attitude face à elle. Ce que nous désirons le plus se situe juste au-delà de cette barrière illusoire que nous appelons peur, qui souvent ne nous préserve plus de la mort, mais de la Vie et de la mise en péril d’un ego déjà chancelant et fragile qui n’appelle qu’à se fissurer pour laisser passer la lumière de l’Âme. La magie qui résulte de l’interaction avec l’Âme, réside dans le fait que notre chemin se révèle de lui-même sous les pas que nous posons dans le vide, au-delà de notre zone de confort. La transgression de sa frontière nous met en contact direct avec l’inconnu. Cet inconnu duquel tout peut naître et émerger. Dans lequel sommeille l’embryon de ce que nous avons toujours voulu. »

Stephan Schillinger « Par un curieux hasard » Tome III

Muscler votre confiance en posant un acte de foi.

Poser un acte de foi permet de vivre l’expérience capable de nous offrir la confiance en nous que nous aspirons à goûter.

Ou pour le dire autrement …

La confiance est ce qui peut être ressenti lorsqu’une expérience a été vécue. La foi est ce qui permet à cette expérience d’être vécue.

Pour illustrer ce que je nomme acte de foi, je partage avec vous un extrait du livre d’Isabelle Padovani « Au cœur du vivant. 140 graines de conscience pour une vie éveillée. » aux éditions Guy Trédaniel.

Debout au bord de la falaise, il contemple l’à-pic vertigineux avec une appréhension mêlée d’envie : il a toujours rêvé d’être un oiseau et de goûter l’ivresse du vol. Soudain, un cri attire son attention. Tournant la tête, il découvre avec horreur un homme qui tombe dans le vide en hurlant et gesticulant.

Affolé, il balaie du regard les alentours pour chercher de l’aide et découvre, ahuri, deux anges qui regardent chuter l’homme en souriant. Se ruant vers eux, il leur dit « Mais enfin, faites quelque chose ! Sauvez-le ! »

Se tournant vers lui, les anges lui disent d’une seule voix « Mais il n’a pas besoin d’être sauvé ! Regardez ce qu’il va se passer. » Et sans un mot de plus, les deux anges se retournent vers le vide. Interloqué, il se tourne à son tour vers le vide.

L’homme tombe toujours, hurlant, gesticulant. Soudain, alors qu’il est à moins de dix mètres du sol, deux ailes apparaissent dans son dos, d’abord repliées sur elles-mêmes, puis se déployant dans un mouvement ample et soyeux. Miracle ! Les cris de l’homme ont cessé. Il plane à présent avec grâce, dessinant dans l’air des cercles gracieux. Il vole ainsi pendant quelques minutes puis, avec délicatesse, se pose au sol. Ses ailes se replient dans son dos puis se dématérialisent, laissant après leur passage comme un nuage floconneux dans le dos de l’homme. Celui-ci, levant la tête, apostrophe alors les anges d’une voix joyeuse « Vous aviez raison ! Elles ont poussé ! Merci ! » Et faisant un au revoir de la main, il s’éloigne d’un bon pas. En haut de la falaise, les deux anges se retournent vers le nouvel arrivant.

Alors, vous avez vu ?

Euh, oui. Mais qu’est-ce qui se passe ici ?

Nous sommes des Anges-Enseignants de la confiance.

La confiance ?

En auriez-vous besoin, par hasard ?

Ben … ouais ! Tout le monde en a besoin.

D’accord. Alors c’est simple, saute !

Ça ne va pas non ? Je vais m’écraser !

N’as-tu pas vu ce qui ce qui s’est passé pour cet homme ? Des ailes sont apparues pour empêcher qu’il s’écrase.

Ouais, ben mettez-moi les ailes et ensuite je sauterai.

Les anges se regardent en souriant.

Ce n’est pas ainsi que cela fonctionne, mon ami. La fonction crée l’organe. C’est parce que tu sautes que les ailes apparaissent. Ici, sur la terre ferme, elles n’ont pas de raison d’être.

Oui je comprends. Mais je n’ai pas assez confiance en ça pour sauter.

Les anges se regardent de nouveau en souriant.

Il est normal que tu n’aies pas encore confiance : tu n’as pas encore vécu cette expérience. Ce qui est nécessaire, pour le moment, n’est pas d’avoir de la confiance – tu n’en as pas encore les moyens – mais d’avoir la foi.

La foi ?

Patiemment, les anges poursuivirent.

Oui, la confiance est ce qui peut être ressenti lorsqu’une expérience a été vécue. La foi est ce qui permet à cette expérience de se vivre. Sauter dans le vide est cet acte de foi qui va te permettre de vivre l’expérience après laquelle tu auras confiance en l’existence de tes ailes. La foi est le ferment de la confiance, l’impulsion de l’expérience permettant de l’acquérir. Sans foi, tu ne peux acquérir la confiance. Comprends-tu ?

Songeur, l’homme regarda l’à-pic et resta silencieux un long moment. Lorsqu’il se retourna vers les anges, une lueur nouvelle brillait dans son regard.

Bon OK, allons-y !

Et sans plus attendre, il sauta dans le vide, en hurlant et gesticulant.

Pendant que les deux anges contemplaient sa chute d’un regard bienveillant, un homme se rua sur eux en hurlant « Mais enfin, faites quelque chose ! Sauvez-le ! »

Se tournant vers lui, les anges lui dire d’une seule voix « Mais il n’a pas besoin d’être sauvé. Regardez ce qu’il va se passer. »

En guise de conclusion inachevée …

La confiance en vous-même ne se décrète pas … elle se muscle !

Le secret de la transformation est l’entrainement : la répétition avec courage (le cœur en action) et persévérance, comme nous le ferions avec un muscle que nous voudrions voir se développer.

Derrière chacune de nos peurs, il y a un cadeau à aller chercher et à déballer.

La confiance est ce qui peut être ressenti lorsqu’une expérience a été vécue. La foi est ce qui permet à cette expérience d’être vécue.

Les mots de René Char résonnent en moi depuis de nombreuses années …

« Impose ta chance, serre ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s’habitueront. »

René Char

Banzaaaaaaaaaiiiii !!!

Si vous voulez aller plus loin, dans la série « Confiance en soi » vous pouvez également lire …
Vous souhaitez développer votre confiance en vous et votre estime de vous … un peu ? beaucoup ? passionnément ?
Osez la confiance en vous sur tous les plans !
Et vous, comment musclez-vous votre confiance en vous ?
Vos questions, commentaires et retours d’expérience sont les bienvenus dans l’onglet en bas de cet article.
Si vous souhaitez savoir comment je peux vous accompagner sur votre chemin de transformation intérieure, sentez-vous libre de me contacter. Nous échangerons sur vos intentions, vos difficultés et vos ambitions.
Crédit photo Noun Adam – La Teurterie
#OVPConfianceEnSoi
#OVPMusclerVotreConfianceEnVous
#OVPPeurs

Téléchargez mon pedigree

Laurent Claret

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.