Osez écouter et laisser s’exprimer votre voix dorée pour rassurer votre voix sombre.

Écrit par Laurent Claret

25/04/2020

Voix sombre & voix dorée,

l’indispensable dialogue intérieur.

En guise d’introduction …

« Notre niveau de développement personnel est la somme de travail que nous effectuons sur nous-mêmes afin de mettre de la conscience sur ce qui nous empêche d’être nous-mêmes. Nous nous identifions à nos croyances, notre personnalité, notre métier… Un tas de choses en fait, sans réaliser qu’elles nous éloignent de qui nous sommes vraiment. Or nous pouvons évoluer et dépasser nos croyances pour aller vers notre essence, vers ce qui nous tient à cœur et se situe au plus profond de nous. »

Maud Ankaoua « Respire »

Nous avons en nous deux voix qui nous parlent quasiment tout le temps : une voix dorée et une voix sombre. C’est généralement à la voix sombre que nous prêtons le plus d’attention, celle qui nous dit « Tu ne vas pas y arriver » « Tu n’es pas capable » « Attention, c’est risqué » … comme si elle parlait plus fort que notre voix dorée qui nous murmure « Tu vas y arriver » « Tu es capable » « Chouette, il y a un cadeau à aller chercher » …

Il serait hâtif de conclure que notre voix dorée est bienveillante et que notre voix sombre est malveillante. Notre voix sombre n’est pas mal intentionnée : elle est maladroite. Elle veut généralement notre bien et cherche à nous protéger de ce qui pourrait nous mettre dans l’inconfort (physique ou émotionnel). En fait, notre voix sombre a besoin d’être rassurée.

Laquelle de ces deux voix avons-nous tendance à écouter ? Celle à qui nous laissons la place. En faisant référence à l’histoire du loup blanc et du loup noir, je pourrais même dire « celle que nous nourrissons ».

En guise de développement … l’histoire du loup noir et du loup blanc, le combat intérieur.

Un jeune indien Cherokee court vers son grand-père. On vient de commettre une injustice vis-à-vis de lui et il est très en colère. Le vieux sage est assis au bord d’une rivière et dit à son petit-fils « Laisse-moi te raconter, une histoire. »

« Moi aussi, j’ai parfois senti une grande colère à cause de ceux qui se comportent sans se préoccuper du mal qu’ils font. Mais la colère te consume, t’épuise et ne fais pas de mal à ton ennemi. C’est comme si tu prenais du venin en espérant que l’autre meurt. J’ai lutté contre ces sentiments de nombreuses fois. C’est comme si j’avais deux loups en moi. En chacun de nous il y a un combat, un combat terrible entre ces deux loups et ce même combat se passe en ce moment en toi. L’un est noir et l’autre est blanc. L’un est rempli de colère et se bat contre tous, constamment. Il est la rage, l’envie, la tristesse, la peine, l’avarice, l’arrogance, l’apitoiement, la culpabilité, le ressentiment, le sentiment d’infériorité, le mensonge, l’orgueil et la supériorité. L’autre loup est bon et ne fait de mal à personne. Il vit en harmonie avec tout ce qui l’entoure et ne s’offense pas quand il n’y a pas d’intention de faire du tort. Il est la joie, la paix, l’amour, l’espérance, la sérénité, l’humilité, la bonté, la bienveillance, l’empathie, la générosité, la vérité, la compassion et la foi. Parfois il est difficile de vivre avec ces deux loups en moi, car tous deux tentent de dominer mon esprit. »

Après avoir longuement réfléchi, le garçon regarde attentivement son grand-père et lui demande :

« Et qui gagne ? »

Le vieux Cherokee sourit et lui répond « Celui que tu nourriras le plus. »

Pour ceux qui connaissent l’histoire, celle-ci finit en général ici. Il est possible de poursuivre cette histoire pour retrouver sa signification originale.

Le vieux Cherokee sourit et répond « Les deux gagnent. »

« Si je choisis de ne nourrir que le loup blanc, le noir se cachera dans chaque coin en attendant que je sois distrais ou que je sois faible pour me sauter dessus. Il se montrera pour demander l’attention qu’il recherche et qui le nourrit. Il sera toujours fâché et en train de se battre avec le loup blanc. Mais si je reconnais aussi les qualités du loup noir, alors il est heureux et le loup blanc est aussi heureux. Ainsi tout le monde gagne. Parce que le loup noir a aussi de nombreuses qualités, la ténacité, le courage, la bravoure, une forte détermination et la capacité d’avoir une pensée stratégique. Des qualités qui parfois me sont nécessaires et dont le loup blanc manque. Le loup blanc a la compassion, le soin, la force, la capacité de reconnaître ce qui est mieux pour tous. Tu vois, le loup blanc a besoin du loup noir à ses côtés. D’un autre côté, n’alimenter que le loup noir t’use et tu t’empoisonne avec tant de haine, c’est pour cela que le loup noir a aussi besoin de l’énergie du loup blanc à ses côtés. Ne nourrir qu’un tuera l’autre de faim et celui-ci deviendrait incontrôlable. Nourrir et prendre soin des deux signifie qu’ils te serviront bien et ne feront rien qui ne fera pas partie d’une bonne chose, de vital ou de grand. »

Alors voici comment fini l’histoire. Le grand-père réfléchit encore puis dit à son petit-fils

 « Nourri les deux et il n’y aura plus de lutte interne pour ton attention. Et quand il n’y a plus de guerre en soi et il devient possible d’écouter les voix du profond savoir qui guident vers ce qui est correct dans chaque choix. La paix et l’équilibre sont la mission du Cherokee dans cette vie. L’homme qui est en paix et équilibré de l’intérieur possède tout. Alors que l’homme qui est déchiré par un combat interne n’a rien. La manière dont tu décides d’interagir avec ces forces opposées en toi, déterminera ta vie. »

En guise de conclusion inachevée …

La suite de cette histoire permet de relativiser de nombreux enseignements ou idées préconçues à propos du bien et du mal. Dans mon expérience, j’ai passé des années à essayer de combattre mon loup noir, car pour être la personne que je souhaitais être et trouver la paix, je pensais qu’il était nécessaire de le tuer. Ainsi j’ai passé du temps à le mépriser, le juger et lutter contre lui, sans me rendre compte que je ne faisais qu’alimenter son côté le plus agressif. Quand j’ai compris l’inutilité de ce combat, j’ai pu constater les nombreuses séquelles que je m’étais infligé au nom du bien, de l’amour et de la spiritualité. Je me suis surtout rendu compte que se battre contre son loup noir c’est aussi se battre contre soi-même et par là accepter que quelque chose aille mal en nous. J’ai compris que derrière tout comportement ou sentiment négatif il y a une raison. Et bien souvent, à sa manière, notre loup noir nous montre ce que nous devons dépasser et comprendre pour évoluer et trouver notre équilibre, c’est notre charge et part d’humanité à nous tous. Plutôt que de le combattre, il convient de l’apprivoiser.

Se connaître et s’accepter passe aussi par la reconnaissance et l’acceptation de ses deux loups.

La pratique du dialogue intérieur nous permet de donner de l’empathie à notre voix sombre (la part de nous qui a peur et qui cherche à nous protéger) et de donner la possibilité à notre voix dorée de s’exprimer pour rassurer la part de nous qui nous surprotège de la magie de la vie et de ses possibilités d’apprentissages.

L’aventure continue …

#VoixSombreVoixDoree
#DialogueInterieur

Téléchargez mon pedigree

Laurent Claret

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Apprendre à devenir antifragile.

Apprendre à devenir antifragile.

Au-delà de la résilience ... l'antifragilité. Apprendre à devenir antifragile pour prospérer dans un monde de plus en...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *