Le pouvoir de la parole et du silence dans la relation d’aide.

Écrit par Laurent Claret

03/06/2015

Parler pour affronter la nuit.

« Contre le blizzard, il y a les mots qui font barrage,

les mots qui donnent du courage. »

J’emprunte quelques mots de la chanson « Cock music smart music » de Fauve qui illustrent bien, de mon point de vue, le pouvoir de la parole dans la relation d’aide.

« Le verbe cristallise la pensée. La parole comme vaccin contre la mort. La parole comme rempart contre l’ennui. La parole pour faire apparaître les fils qui relient toutes les choses entre elles. La parole pour avoir le courage de tout affronter. Grâce à la parole, essayer d’attraper les syllabes à la volée pour en faire des bougies qu’on placera sur les paupières. Grâce à la parole, réussir à s’armer contre les sales pensées, faire des plans et agrandir la vie. »

Fauve

Si vous souhaitez écouter la musique sur ces mots

Faire silence pour faire vivre une métamorphose.

« La plupart du temps, il n’est pas possible d’insuffler, d’entrée de jeu, le silence en coaching (individuel ou d’équipe). Nos clients, souvent sous pression, ont hâte de parler pour déposer leurs fardeaux, lâcher la pression, soulager leur stress, déposer leurs souffrances. Quand ils se sentent écoutés par quelqu’un en qui ils ont confiance, quelqu’un en dehors de l’organisation, formé à l’écoute, neutre et bienveillant, ils réapprennent à parler, à élaborer leur parole personnelle et subjective pour relire leur situation et faire le point sur leur parcours et leur projet. Ils le font d’autant plus volontiers que, dans les entreprises, ils ont souvent appris à se taire, à rester en silence, à ne pas dire pour se protéger. Car, en Occident, rester en silence recouvre des réalités opposées : parfois une grande intimité et complicité qui se passent de mots mais souvent, un retrait mental, un refus de communiquer par peur. Les coachs sont des passeurs qui vont permettre à leurs clients de vivre une métamorphose.  Les managers et les équipes peuvent se réapproprier leur parole et apprendre à parler vrai car l’espace offert par le coaching individuel ou d’équipe est un espace protégé. Une fois réouvertes les vannes de la parole, de l’émotion, de l’accès à sa propre pensée et à sa subjectivité, le rôle du silence en coaching redevient capital. Le silence comme absence de mots mais aussi l’utilisation silencieuse des mots. »
Danièle Birken

Il est décrété qu’à partir de maintenant …

« À partir de cet instant la liberté sera quelque chose de vivant et de transparent et sa demeure sera pour toujours, le cœur de l’homme. Il est décrété qu’à partir de maintenant la vérité est une valeur. Il est décrété qu’à partir de maintenant la vie est une valeur. Il est décrété qu’à partir de cet instant l‘homme n’aura plus jamais besoin de douter, que l’homme aura confiance en l’homme comme le palmier se confie au vent. Il est décrété que la plus grande souffrance a toujours été et sera toujours de ne pas pouvoir se donner d’amour à qui l’on aime. Il est décrété qu’il ne sera plus jamais nécessaire d’user de la cuirasse du silence, ni de l’armature des mots. L’homme s’assiéra à table avec un regard pur. Une seule chose reste interdite : Aimer sans amour. »

Guts « Aimer sans amour »

Si vous souhaitez écouter la musique sur ces mots

#OVPBlizzard
#OVPFauve
#OVPParole
#OVPSilence
#Guts

Pissenlit solaire et solitaire sur mon allée de graviers

Téléchargez mon pedigree

Laurent Claret

 

Ces articles peuvent aussi vous intéresser…

Apprendre à devenir antifragile.

Apprendre à devenir antifragile.

Au-delà de la résilience ... l'antifragilité. Apprendre à devenir antifragile pour prospérer dans un monde de plus en...

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *