… un supplément d’âme pour bOOster nos organisations.

Le labyrinthe de la vie.

Les mots de Makeba Chamry-Makhamat, Chief Empowerment Officer chez Swaan, résonnent fort en moi. Je porte cette même conviction alors je la partage avec vous.

Nous sommes tous des voyageurs de passage et bien que la vie soit un mystère, nous l’oublions constamment. La dimension symbolique est consubstantielle à l’idée même de l’humanité. Cette aptitude à symboliser, à interpréter et à se représenter la réalité qui l’entoure est le fondement même de la culture.

Par ailleurs, dans les cultures anciennes, les passages importants de la vie (naissance, adolescence, mariage, saisons, etc.) étaient ponctués de rites puissants qui mobilisaient les communautés lors d’épreuves glorieuses, de cérémonies cosmiques et de récits extraordinaires. Ces rituels servaient non seulement à marquer le changement, mais ils initiaient également au fait que l’existence est beaucoup plus large que ce qu’on en pense très souvent, beaucoup plus vaste que la seule vie quotidienne.

Les rites de passage et les symboles afférents, permettent toujours de répondre au besoin de penser, au plaisir de créer, à la volonté de produire du sens.

Alors que dans les entreprises, les modèles techno-organisateurs et mécanistes cèdent peu à peu la place, non sans une certaine résistance, à des approches plus organiques, les rites de passage et les symboles afférents, appartenant aux traditions ancestrales, au monde de l’imaginaire, permettent toujours de répondre au besoin de penser, au plaisir de créer, à la volonté de produire du sens.

Alors il ne s’agit pas ici de glorifier les temps passés, mais de se demander comment réinventer ces sagesses ancestrales dans les entreprises au XXIème siècle, à l’heure d’une accélération anxiogène, des transformations permanentes et du désenchantement général?

Qu’est-ce qu’un rite de passage exactement?

Selon Jean Cuisenier dans Penser le rituel, le mot rite provient du latin “ritus” qui signifie ordonnancement. Il s’agit de “l’ordre” qui règle autant l’univers que la périodicité de saisons ou les rapports des hommes entre eux. Depuis 4000 ans, on cherche à travers les rites à donner du sens à ce passage d’un état de l’être à un autre, d’instituer un ordre là où sinon prévaudrait le chaos.

Le rite de passage est le seuil que l’on franchit, un temps différent du temps ordinaire.

L’idée du rite de passage part d’une image simple et parlante : celle du seuil que l’on franchit. Il marque souvent un changement de statut d’un individu, une étape précise et se matérialise par une cérémonie ou des épreuves diverses. Le rite est aussi la définition d’un temps différent du temps ordinaire, un temps suspendu, un espace sanctuarisé d’apaisement et d’énergisation.

Selon Arnold van Gennep, ethnologue, le rite de passage se déroule le plus souvent en 3 étapes :

  • Une phase pré-liminaire, séparation de l’individu vis-à-vis du groupe et de la situation antérieure qui se traduit par une éloignement symbolique, une mise en marge, voire à une mort symbolique.
  • Le moment liminaire, où l’individu est transformé par le rite, alors que l’ensemble des valeurs usuelles dans l’organisation sociale sont temporairement abolies.
  • La phase post-liminaire, phase de réintégration de l’individu dans le groupe et dans sa nouvelle situation sociale qui constitue une renaissance. Le changement est réel et efficace.

La grande valeur du rite est qu’il se vit et ne se pense pas. On est dans la présence.

La grande valeur du rite dans nos univers hyper-rationalisés est que le rite se vit et ne se pense pas. Il nous permet de sortir de l’intellectualisation forcée de la pensée pour rentrer dans le corps, dans la présence, dans le “ici-et-maintenant”. Il permet ainsi d’exprimer et de libérer l’angoisse humaine devant les changements et canalise les émotions en renforçant le lien social.

Le rite de passage : un protocole à utiliser en entreprise

Dans les transformations actuelles, nous aurons besoin de contenants rituels solides pour marquer les passages que nous vivons en entreprise et ailleurs.

Un monde s’effondre… Et quoiqu’on en pense, il est important d’inventer un nouvel imaginaire collectif, de raconter et faire vivre des histoires positives et inspirantes sur l’émergence du nouveau paradigme. Dans cette mutation globale, nous sommes tous touchés dans nos vulnérabilités, nos résistances au changement, notre place dans ce nouveau monde, et cela nécessite de construire des contenants rituels extrêmement solides. Nous devons fabriquer du mythos, de l’« âme collective », repenser, réenchanter, et créer des structures rituelles contemporaines pour soutenir et marquer les passages que nous vivons en entreprise et ailleurs.

Célébrer les rites de passage en entreprise, c’est poser des actes symboliques qui accompagnent les individus dans l’expérience transformatrice.

Célébrer les rites de passage en entreprise, c’est poser des actes symboliques qui accompagnent les individus dans l’expérience transformatrice, sans oublier comme le rappelle Pascal Jouxtel, chercheur au CNAM, la nature ludique et inclusive du rite qui interroge aussi notre part rebelle et créative avec par exemple les rituels carnavalesques joyeux et collectifs.

Dans tous les cas, ce franchissement de seuil permet la mort des représentations dépassées et ouvre un espace de régénération dans lequel on peut se réapproprier son histoire professionnelle, puiser à sa source, renouer avec son pouvoir intérieur et revenir avec une nouvelle vision de sa place dans le monde.

En paraphrasant Abdennour Bidar, on peut dire que les rites de passage en entreprise peuvent nous aider dans ce triple lien :

● Cultiver le lien à soi, son ancrage : exprimer sa singularité, ses aspirations et valeurs propres, sa contribution au monde, retrouver sa source profonde.

● Cultiver le lien à l’autre : créer de la collaboration pour participer à un récit collectif et grandir ensemble, générer de la joie collective.

● Cultiver le lien à l’ailleurs : apprendre ou réapprendre à contempler la beauté du monde, à vivre dans la gratitude et l’harmonie, se reconnecter à l’essentiel.

Il est finalement grand temps de retrouver cette magie, l’âme qui agit. Dans le brouhaha social et professionnel ambiant, le rite de passage est un tremplin pour nous permettre de grandir en verticalité, d’élargir notre conscience, nous connecter à de nouvelles dimensions de nous-mêmes. Ces rituels sont parfois une manière de répondre à des moments de fragilité de l’existence, ils nous donnent surtout des repères et permettent de relancer l’action individuelle, en remettant l’âme au cœur de la vie quotidienne, au cœur de nos réflexions.

Les croyances, l’imaginaire, les symboles et les mythes sont des éléments tout aussi importants pour réussir les transformations culturelles et repenser notre humanité au XXIème siècle.

Alors que les technologies avec notamment l’intelligence artificielle sont de plus en plus présentes dans nos produits et nos services, nos modes de travail et d’organisation, n’oublions pas que les croyances, l’imaginaire, les symboles et les mythes sont des éléments tout aussi importants pour réussir les transformations culturelles et repenser notre humanité au XXIème siècle.

Faire vivre et revisiter les rites de passage et les rituels dans l’entreprise pour inventer de nouvelles formes d’expériences apprenantes entre tradition, création, gratitude et célébration, une manière d’entrer en résonance avec sa beauté intérieure et la beauté du monde. Être soi et être ensemble.


Makeba Chamry est fondatrice de Swaan, designer de rituels magiques en entreprise. Multiculturelle, elle a grandi et travaillé en Russie, au Tchad, en France, en Inde et en Iran, entre autres, avec plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans l’accompagnement des talents. Aujourd’hui, elle partage sa connaissance des pratiques d’innovation managériale, ses immersions au sein de traditions anciennes et de visions du monde non occidentalo-centrées dans les entreprises. Sa mission : aider les organisations et les individus dans la transformation culturelle, ce passage, pas sage vers un nouveau monde en proposant des concepts présentiels et digitaux réinventant la ritualité. 

#OVPRituelsPassage

#OVPRitesRituels

Pour consulter mon offre :

Les actes symboliques et la magie de la vie.