« Je crois au Masculin Sacré.
 
Je crois aux hommes sensibles et aimables.
 
Je crois aux hommes qui se guérissent et qui aident les autres à guérir.
 
Je crois aux hommes mystiques qui se connaissent eux-mêmes.
 
Je crois à ces hommes endormis et malades qui veulent voir la lumière et qui parviennent parfois à la voir.
 
Je crois aux hommes dont l’ambition la plus haute est la simple félicité.
 
Je crois aux hommes qui cherchent avec tempérance la paix à l’intérieur.
 
Je crois aux hommes qui se rebellent face au système, parce qu’ils savent qu’il n’a jamais été sain.
 
Je crois aux hommes poètes, mages, écrivains, sages, enseignants, musiciens et artistes.
 
Je crois aux hommes conscients qui savent qu’ils ont perdu avec le patriarcat autant que les femmes.
 
Je crois aux hommes qui aiment danser et chanter et qui font de la vie une fête.
 
Je crois aux hommes qui aiment leur enfant intérieur blessé, qui l’écoutent et l’enlacent.
 
Je crois aux hommes qui refusent d’être esclaves de leur propre blessure et qui malgré la douleur la nettoient et la guérissent patiemment, avec amour et courage.
 
Je crois aux hommes qui viennent des étoiles et qui se souviennent de la puissance de leurs ailes, du pouvoir de leurs mains et du pouvoir de leur cœur.
 
Je crois aux hommes qui connaissent leur intuition et l’utilisent comme une boussole.
 
Je crois aux hommes libres qui partagent leur liberté parce qu’ils ne connaissent pas d’autre façon de vivre.
 
Je crois aux hommes protecteurs de l’énergie féminine, qui savent lire le regard de leur bien-aimée et qui ne veulent pas la changer mais simplement l’accompagner amoureusement sur son chemin.
 
Je crois aux hommes complets qui n’ont pas besoin de quoi que ce soit parce qu’ils savent qu’ils sont tout.
 
Je crois aux hommes à l’esprit du feu, qui coulent comme l’eau quand ils parcourent la terre féminine et qui caressent comme le vent, quand ils aiment sans hâte.
 
Je crois aux hommes qui, à travers d’autres yeux, se voient eux-mêmes et c’est pour ça qu’ils aiment et respectent toute créature qui existe sur terre.
 
Je crois aux hommes parfaitement imparfaits, parce que c’est dans cette imperfection que réside leur beauté.
 
Je crois aux hommes sensibles qui savent recevoir et donner de l’amour en équilibre, qui écoutent et parlent aussi, ceux qui vivent et qui laissent vivre.
 
Je crois aux hommes qui vivent la sexualité comme un acte sacré, parce qu’ils savent que c’est un don merveilleux d’où ils peuvent créer l’alchimie la plus pure et inimaginable.
 
Je crois aux hommes qui ont des sentiments clairs, qui sont accessibles et qui sont présents en eux-mêmes et pour les autres.
 
Je crois aux hommes qui marchent pieds nus et avec peu de bagages.
 
Je crois aux hommes tendres et sauvages en même temps, qui n’ont pas encore été domestiqués.
 
Je crois aux hommes mages qui embellissent tout sur leur passage, dont la vie est un art et qui charment avec leurs dons.
 
Je crois au Masculin Sacré et à toute la divinité que tu as toujours porté.
 
Je crois en toi… Je crois en moi. »

Auteur anonyme – inconnu de moi.

Certaines initiations – comme celle que propose le ManKind Project – montrent un chemin vers le Masculin Sacré et permettent de réparer le masculin blesssé.

« On parle beaucoup du féminin blessé mais peu du masculin, pourtant celui-ci est tout autant meurtri.
 
Il n’existe pas beaucoup d’exemples pour les hommes pour incarner le masculin sacré. Ils se retrouvent avec des étiquettes de macho, de coureurs de jupons, de matérialistes, d’invalides de sentiments …
 
Les hommes changent et ne se retrouvent plus dans tous ces modèles de la société. Ils deviennent sensibles, recherchent l’amour et la tendresse tout en éprouvant une perte de repères. Ils n’arrivent plus à se satisfaire d’une carrière, du rôle de fort, brut et insensible.
Les hommes tout comme les femmes recherchent du sens à leurs vies, à leurs existences.
 
A être reconnu pour qui ils sont vraiment. A s’ouvrir sur ce qui compte réellement pour eux, à se réaliser tout en exprimant leurs sentiments et émotions.
 
Les hommes ont besoin d’être accueilli tout autant que les femmes. Il est temps d’enterrer la hache de guerre. Ne plus être l’un contre l’autre mais l’un avec l’autre.
 
Nous avons tant à s’offrir, à découvrir dans nos différences, nos aspirations, nos forces et nos faiblesses. La guérison du masculin sacré est intrinsèquement liée à celle du féminin sacré. L’un ne peut guérir sans l’autre, l’un ne peut se révéler sans l’autre. Le masculin est appelé à se transformer tout autant que le féminin sur notre planète.
 
Si vous êtes une femme offrez de l’espace à ces hommes pour se révéler et si vous êtes un homme offrez votre authenticité, déployez-vous dans votre vulnérabilité c’est le chemin de votre réconciliation. »

Jessie Birra – Clés spirituelles

#OVPMasculinSacre

Pour consulter mon offre :