Mgt bienveillant 1

« Le management bienveillant au service de la performance d’entreprise. »

 

De plus en plus d’entreprises comme Etic, Ferrero, Google, Malakoff Médéric ou Utopies demandent à leurs managers de développer des comportements managériaux plus humains : avoir de l’empathie, accorder le droit à l’erreur, encadrer sans stresser ni dévaloriser, encourager les efforts, communiquer sur le sens et fixer des objectifs atteignables. L’Université Jean Monnet de Saint-Etienne a par exemple créé en partenariat avec le groupe Casino un module sur le management bienveillant, socle de la nouvelle approche d’Yves Desjacques, DRH du groupe.

Le 12 mai 2016, j’ai eu le plaisir d’animer à Levallois-Perret un atelier dont le thème était « Le management bienveillant au service de la performance d’entreprise. » Au cours de cette matinée, la soixantaine de dirigeants d’entreprises et de managers présents ont pu s’enrichir mutuellement de leurs bonnes pratiques en la matière. Certains ont pris conscience qu’un management en exigence et en bienveillance repose avant tout sur des pratiques simples et puissantes comme l’écoute active, les signes de reconnaissance et le feed-back.

De nos jours, un bon manager doit faire grandir les hommes et les femmes avec qui il travaille pour que les résultats grandissent. Il doit être au service de l’efficience, c’est à dire d’une performance efficace et durable qui a du sens et procure du plaisir. Et vous, comment agissez-vous pour que chacun donne son meilleur pour le bénéfice de tous ?

Dans le cadre professionnel, il convient de ne pas confondre relations affectives et relations authentiques. Les relations affectives se caractérisent par des sentiments sympathiques de type « je t’aime » ou antipathiques de type « je ne t’aime pas » avec toutes les nuances qui existent entre ces deux extrêmes. Des relations de travail doivent plutôt être empathiques, c’est à dire « je te respecte, je tiens compte de toi, de tes besoins, de tes aspirations, de tes limites, je désire te voir progresser » ou bien « je ne partage pas ton avis, échangeons et ajustons-nous ». Et vous, quel est votre niveau d’ouverture et d’authenticité avec les hommes et les femmes avec qui vous travaillez ?

Les dirigeants et managers présents à cet atelier sur la pratique du management bienveillant ont également mis en avant la force d’être eux aussi accompagnés dans cette démarche par un tiers extérieur. Par quelqu’un qui prend soin d’eux aussi ;o)

Pour consulter mon offre :

Mgt bienveillant 2