Baobab Jacques 2

Je pratique le coaching professionnel :

l’accompagnement de personnes et d’équipes pour le développement de leurs potentiels, de leurs savoir-faire et savoir-être dans le cadre d’objectifs professionnels.

Il existe plusieurs définition de ce qu’est le coaching.

« Le coaching consiste à faciliter le processus d’apprentissage du client en utilisant des méthodes et des techniques professionnelles pour l’aider à améliorer ce qui l’empêche d’atteindre ses objectifs et à cultiver ce qui est efficace pour atteindre ses objectifs. »

« Le coaching est un partenariat avec des clients dans un processus créatif et stimulant qui les inspire à maximiser leur potentiel personnel et professionnel. »

En ce qui me concerne, j’accompagne de façon systémique et coopérative les transformations individuelles et collectives des femmes et des hommes qui sont au cœur de la réussite d’organisations qui influencent positivement notre monde.

Je privilégie l’efficience à l’efficacité. Parce que l’efficience est synonyme d’une performance durable qui a du sens et procure du plaisir. Alors j’utilise des méthodes participatives pour permettre à des dirigeants, des managers et des équipes de développer leur efficience et d’oser leur potentiel.

Depuis 10 ans, dans ma pratique de l’accompagnement, je m’inspire de l’approche systémique de l’Ecole de Palo Alto et j’utilise des processus collaboratifs de co-développement comme le World Café et le Sensas’Codev.

La plupart du temps, je gère en solo les missions d’accompagnement qui me sont confiées. Lorsque la mission le nécessite, je travaille en équipe avec d’autres coachs / formateurs / consultants / conférenciers / facilitateurs / artistes de mon réseau avec qui je crée des programmes d’accompagnement sur mesure. J’interviens en français, en anglais et en espagnol.

Pour en savoir plus sur le coaching en entreprise.

Pour savoir si vous devez faire appel à un facilitateur ou à un coach.

Faire du coaching ou être coach ?

J’aime beaucoup la définition que donne Pascal Barreau de la posture de coach dans son ouvrage « Les bases psychologiques du coaching professionnel » (Éditions Masson – 2011) :

« Coacher c’est faire acte d’humilité

Sans arrogance et beaucoup de tempérance

Dans l’accueil de la différence

Dans la magie de la coïncidence.

Coacher c’est renoncer

À vouloir conseiller, interpréter, expliquer

Au pouvoir de la prévision, de la catégorisation.

Coacher c’est s’adonner

Aux mystères de la rencontre

Avec autant de résolution que de compassion.

Coacher c’est savoir

Réveiller l’infinie noblesse

De l’homme dans ce qu’il est et dans ce qu’il a de plus grand. »

Pascal Barreau

La SFCoach définit ainsi le coaching professionnel : « Le coaching professionnel est l’accompagnement de personnes ou d’équipes pour le développement de leurs potentiels et de leurs savoir-faire dans le cadre d’objectifs professionnels. »

Pour éclairer cette définition de la SF Coach, je partage avec vous la réflexion de Lucien Lemaire coach, formateur, superviseur de coachs chez École Européenne d’Hippocoaching :

Les mots importants sont ici « accompagnement », « personne » (je laisse de côté les équipes), « potentiels » « savoir-faire ». Ces mots, qui semblent banals, ouvrent, en y réfléchissant quelque peu à de vertigineuses questions.

Dans ce texte-ci, je m’attarderai sur leur noyau central : qui est cette personne auprès de laquelle je me tiens, que veulent dire développer son potentiel et son savoir-faire ?

C’est en élaborant ces questions petit à petit dans notre texte et en les éclairant convenablement, c’est à dire en les mettant en perspective grâce et avec certaines écoles de pensée, que l’on peut désobstruer la question et développer la conception d’un coaching qui ne soit pas du semblant.

Que veut dire « personne » ? Étymologiquement, la persona était le masque de l’acteur dans le théâtre grec, ce masque qui le fige dans un rôle…Et qui vient dissimuler sa propre personnalité.

Cependant, au XIIe siècle, « personne » devient synonyme de « être humain ». Sans questionner plus avant cet étrange renversement, ces deux significations de la Personne, dessinent deux voies antagonistes pour le coaching : un coaching utilitaire et adaptatif qui va consister à renforcer le masque avec des outils, des conditionnements, etc., et un coaching qui va s’intéresser à développer la dimension humaine du client. Nous y reviendrons, car il faudra aussi comprendre ce que c’est « qu’être humain ».

Interrogeons-nous maintenant plus avant sur ce mot polysémique de « potentiel », mot devenu “valise”, fétiche dans la novlangue managériale.

Ce mot a deux significations qui peuvent, cependant, entretenir un certain rapport. Il signifie, d’abord, “en puissance” (l’énergie potentielle de la physique) ou possible (au sens de choix possibles). Dans le premier cas, est potentiel ce qui peut instantanément se mobiliser pour fournir un travail, mais aussi, dans le second cas, ce qui est possible sous forme de choix, qui peuvent être, éventuellement, encore masqués.

Ainsi développer le potentiel renvoie à deux processus distincts : identifier et desserrer les freins qui nuisent à l’utilisation de l’énergie retenue et ouvrir le choix des possibles en développant la disponibilité, la liberté de son client.

Pour terminer, provisoirement, notre voyage philologique, intéressons-nous un instant, au « savoir-faire » ? Le Larousse nous dit «compétence acquise par l’expérience dans les problèmes pratiques, dans l’exercice d’un métier ».

Mais cette définition un peu étroite n’est pas originaire, la langue grecque utilisait d’autres mots qui sont intéressants à évoquer.

Τέχνη : «L’art, l’habileté, la compétence impliqués dans la production délibérée de quelque chose , contrairement aux choses qui dérivent purement et simplement de la nature φύσις ou du hasard Τύχη. »

ποίησις : «La création ou la production qui visent à une fin, ce que ne font pas les autres actions. L’excellence en ποίησις: est complétée par la compétence dans la Τέχνη .»

Ainsi la Τέχνη est de l’ordre de l’art et ποίησις de la production. Cette conception double, et même imbriquée, du “savoir-faire” introduit un supplément d’âme dans la fabrique des choses du monde, une manière d’être qui mobilise à la fois la beauté d’un geste, le surgissement d’une forme et l’efficacité d’un résultat.

Dans cette conception double, le savoir-faire ne peut jamais être standardisation, mais au contraire harmonisation…Il n’est pas seulement reproduction (au sens taylorien), mais plutôt re-création. Il suffit de penser au travail des compagnons.

De quel ordre est le travail du coach (et du manager) ? Est-il de l’ordre de la pure standardisation, comme dans la bureaucratie (encore qu’il y ait toujours du yin dans le yang) ou de l’ordre d’une forme d’intuition agissante toujours situationnelle (pléonasme) ?

La réponse est dans la question. Toute compréhension immédiate de la situation implique une réponse adéquate sans préjugés.

Dit autrement, un savoir-faire managérial (ou du coach) ne peut pas être procédural, réponse univoque, mais toujours adéquate au contexte, variation infinie à partir de quelques accords de base…

Or la tendance lourde de notre monde est de se retrancher derrière les procédures, les évaluations pour éviter d’avoir à se poser la question de sa propre responsabilité. La conformité se substitue à la créativité.

(…)

Malgré les bonnes paroles, la demande des entreprises reste implicitement d’adapter la personne à ses exigences plutôt que de l’ouvrir à une liberté qui la mette face à ses choix. Et pourtant, dans ce dernier cas, le pari, souvent gagnant, est que la motivation et l’engagement professionnel trouvent alors à s’appuyer sur une adhésion lucide à la vision et aux valeurs de celle-ci.

Toute l’ambiguïté du coaching est là : notre mission est-elle d’adapter nos clients aux exigences de l’entreprise (au risque de les rabattre sur un conformisme mortifère) ou de les ouvrir à une lucidité plus aiguë (qui permette, la plupart du temps, une adhésion et un engagement plus intense dans la vie professionnelle) ?

Téléchargez mon pedigree

#OVPCoachingEntreprise

Pour consulter mon offre :